A la croisée des fils de soi

Bienvenue sur mon forum de tarologie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les couples formés par les arcanes majeurs

Aller en bas 
AuteurMessage
léa Sandre
arcane de l'Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Sur une brique rose avec vue sur un arbre
Date d'inscription : 22/09/2004

MessageSujet: les couples formés par les arcanes majeurs   Mer 4 Mai à 18:01

Ces couples associés figurent en bonne place dans le livre la Voie du Tarot d'Alexandro Jodorowski, éd. Albin Michel, et vous les y retrouverez de façon plus détaillée et complète dans cet ouvrage.
Le Mat le Monde :
Ce couple évoque une énergie qui va tout droit à la réalisation, un projet entrepris rencontrerait le succès, une concrétisation.

Le Monde le Mat :
Dans cet ordre le Mat est en train de s’en aller, le Monde n’est plus la réalisation de rien, puisqu’ aucune carte ne le précède. C’est donc une situation d’enfermement, de commencement difficile, voire d’un accouchement qui se passe mal.
Le Mat s’enfuit ou se libère d’une situation qui ne lui convient pas, mais sans savoir où il va.

Le Bateleur la Force :
Couple équilibré constitué par deux personnes dotées de grandes dispositions. Chacun des deux dans son domaine commence une activité, chacun étant heureux dans son domaine d’expérience.
Adolescents, débutants ou commençant quelque chose dans leur existence.

La Force le Bateleur :
Il peut y avoir une crise qui conduit à l’immobilité, car chacun intervient dans le domaine de l’autre. L’un essaye de changer les caractéristiques de l’autre. Pour que ces deux-là s’entendent, ils doivent se laisser le temps de réussir chacun dans son domaine pour se retrouver et se respecter.

Le bateleur et la Papesse :
Un jeune homme, préoccupé de sa réussite, plein de qualités et de possibilités, complètement centré sur lui-même, dans une recherche dirigée principalement par l’esprit, trouve un appui auprès d’une femme mûre qui a accumulé ses énergies créatives pendant toute sa vie. Elle ne met pas en pratique sa connaissance et fait du Bateleur son amant et/ou fils spirituel, l’utilisant pour à travers lui se manifester dans le monde. L’une aidant l’autre, la possibilité créative est ouverte.

La Papesse le Bateleur :
Ici cette femme est enfermée en elle-même qui a transformé son ego en idole. C’est une initiatrice et le Bateleur, obnubilé par elle, la considère comme sa mère plutôt que comme sa femme : il la voit toute puissante. Cette symbiose peut durer des années sans que le bateleur ne puisse devenir adulte.

Le bateleur et l’Impératrice :
On dirait un étudiant pauvre avec une princesse. Elle aime les talents du Bateleur, mais il conserve sa liberté sans demander sa protection. En l’admirant, elle lui donne la sécurité. Lui reste avec elle sans rien lui demander, du coup elle se sent belle (dans tous les sens du terme)

L’Impératrice et le Bateleur :
Les deux membres de ce couple sont face à face, et le bateleur se rend au pouvoir de l’impératrice qui est bien plus puissante que lui. Elle agit et explose créativement quand lui n’est qu’un débutant. Il risque d’être soumis et méprisé comme un débutant amoureux d’une star.

Le Bateleur et la Justice :
A côté de la justice, le bateleur est un enfant. Elle incarne la mère parfaite. Du coup il cherche à devenir son disciple, mais elle s’applique à lui expliquer qu’ils sont ensemble mais ne sont pas un.

La justice et le bateleur :
Ici le couple devient fusionnel, et si la justice n’y prend pas garde, elle risque de dépendre entièrement de l’adoration du bateleur, au risque de s’écrouler si cette adoration lui fait un jour défaut.

Le Bateleur et l’Etoile :
Le bateleur sert le talent de l’étoile, comme un attaché de presse.

L’étoile le bateleur :
Le bateleur croit qu’il peut donner à l’étoile, que c’est de lui que vient la force. L’étoile dans sa bonté le laisse participer en le laissant croire qu’il est très important. Du coup le bateleur vivra toujours angoissé jusqu’à ce qu’un autre homme apparaisse, qui corresponde mieux à l’énergie de l’étoile. Il peut même être maladivement jaloux.

Le bateleur et la lune :
C’est comme un élève ou un disciple qui reçoit l’initiation d’une femme gourou, d’une enseignante.

La lune le bateleur :
Dans cet ordre, la lune représentera la folie ou l’angoisse. Le bateleur, faible et inexpérimenté, risque d’être submergé par les forces psychiques erratiques d’une femme qui peut conduire à la folie, l’alcoolisme, la dépendance autodestructrice.
C’est également la relation entre une femme insatiable et insatisfaite avec un homme peu expérimenté qui s’accroche aux aspects les plus concrets de l’existence pour s’égarer de cette demande qu’il ne comprend pas.

Le bateleur et le monde :
Le bateleur a trouvé ce qu’il cherchait en lui-même. Ce couple est pour lui une métamorphose qui lui permet de se sentir réalisé.

Le monde le bateleur :
C’est un homme qui se sent incapable d’obtenir sa réalisation. Un amour impossible ou avec une femme enfermée dans des difficultés liées à sa réalisation.
Chacun est alors le miroir de la difficulté de l’autre, et la dimension initiatique de cette rencontre passe par cette prise de conscience.

_________________
"N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi"
Emile Cioran (1911-1995)


Dernière édition par le Lun 11 Juil à 12:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
léa Sandre
arcane de l'Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Sur une brique rose avec vue sur un arbre
Date d'inscription : 22/09/2004

MessageSujet: Re: les couples formés par les arcanes majeurs   Jeu 5 Mai à 13:19

La force l’empereur :
Cette rencontre fait des étincelles. Chacun tente de convaincre l’autre, ils mesurent leur pouvoir respectif et peuvent aller jusqu’à s’opposer, mais ils se désirent également, donc redeviennent amis et recommencent à se chamailler.
S’ils arrivent à faire cesser ce conflit de pourvoir, ce sera dans la réalisation d’un projet commun.

L’empereur la force :
Dans ce couple, chacun des membres s’appuie sur l’autre. L’empereur apporte la sécurité et la force l’énergie créative. Ici la force peut réaliser une infinité de projets grâce au soutien économique, matériel ou légal de l’empereur, qui lui est enrichi par ces nouveaux intérêts et se sent motivé.

La force le pape :
Ici il y a une inhibition des forces animales. La libido est contrainte de s’engager sur le chemin de la sublimation. Ici quand le pape suit la force, il réduit ses possibles, faute de la voir dans toute sa splendeur. Ce peut être un homme, qui, fidèle à ses croyances, les impose à sa femme, comme la morale religieuse qui durant des siècles fit de la femme une esclave par peur de son énergie sexuelle.

Le pape la force :
Ici le pape, habitué à avoir des acolytes, tombe sur une femme qui par sa force de caractère ne permet pas qu’il soit son maître, et à travers qui parle une voix à laquelle le pape n’est pas habitué, celle de la nature animale, également divine. Le pape l’admire, la respecte et a besoin d’elle. Subtilement il lui transmet son niveau de conscience, tandis qu’elle est en contact avec la liberté de la nature et donc comprend des choses auxquelles le pape de par sa situation établie n’a pas accès.

La force le chariot :
Les animaux risquent ici de rentrer en conflit, ou du moins dans une activité incontrôlée. Il peut y avoir une attirance sexuelle très forte de part et d’autre. Cependant la rencontre spirituelle risque de ne pas avoir lieu, car ils risquent de ne pas arriver à se mettre d’accord. Sauf si la force accepte de se laisser emporter en voyage par le chariot et d’entrer avec lui dans le monde.

Le chariot la force :
Ces deux personnages se suffisent à eux-même et ont une très grande énergie. Cependant, dans cet ordre ils se complètent. Leurs actions sont très différentes, mais la force apprend au prince à dominer ses instincts primordiaux, et lui donne à la force un monde où agir. Cette relation est très riche, car chacun peut s’appuyer sur l’autre pour se réaliser dans son domaine.

La force l’hermite :
Ici chacun interfère dans l’Etre de l’autre et tous deux se sentent en crise. Ils risquent d’en arriver à l’intolérance. La solution n’arrivera que si l’hermite recule devant la force pour qu’elle fasse ce qu’elle doit dans une totale liberté.


L’Hermite la force :
C’est un couple complémentaire de deux extrêmes. L’hermite lève sa lampe vers le maximum de la vie spirituelle, avec tous les doutes que cela implique. La force approfondit sa recherche vers les régions obscures de l’inconscient avec une certitude animale. Il n’est pas dans sa nature de douter. Lui avec l’expérience de toute une vie, et elle, jeune, tous les chemins ouvertes devant elle. Pour les deux, c’est une relation exaltante.

La force le soleil :
Quand elle le rencontre, la force comprend que son travail solitaire a trouvé sa réalisation. La rencontre avec ce principe masculin la remplit entièrement. Elle peut l’admirer, lui faire confiance, s’abandonner à lui. Lui attendait ce principe féminin qui lui apporte la matière qui produit une explosion de lumière. Ils commencent une vie nouvelle.

Le soleil la force :
Ici la force doute du soleil et n’apporte pas son énergie créatrice au couple. Elle se sent seul et observe l’amour de ce père cosmique comme quelque chose dont elle est privée, qui se donne à tous les êtres mais pas à elle. C’est une demande constante. Ce peut être une personne qui a eu un père absent ou non aimant.
Devenue adulte, cette personne n’aura de cesse de prouver à l’autre dans ses rencontres son égoïsme par des plaintes incessantes qui recouvrent une immense demande d’amour. Le soleil, satisfait de lui-même et du monde, aura la patience d’attendre qu’elle guérisse seule de sa blessure fondamentale.

_________________
"N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi"
Emile Cioran (1911-1995)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
léa Sandre
arcane de l'Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Sur une brique rose avec vue sur un arbre
Date d'inscription : 22/09/2004

MessageSujet: Re: les couples formés par les arcanes majeurs   Ven 6 Mai à 20:07

La papesse le pape :
Dans ce sens, dos à dos, ils n’ont pas besoin de se regarder. Dos à dos, ils ont déjà dépassé la sexualité et la passion, et sont arrivés à un stade où ils doivent donner tout ce qu’ils ont thésaurisé. Ce sont deux êtres de même valeur, elle apporte sa connaissance et il transmet. Ils sont déjà mûrs et n’ont pas besoin que l’autre le ou la réalise. Ils ont beaucoup à donner aux autres.

Le pape la papesse :

Dans cet ordre, les deux personnages se regardent et oublient leur mission. Ils s’épuisent mutuellement car ils ne sont pas fait pour s’isoler du monde. Ils ne peuvent pas constituer un couple égoïste et fermé, étant donné qu’ils ne se reproduisent pas. Ils pourraient faire des enfants, mais ces derniers ne seraient que les spectateurs d’un couple qui s’entre-dévore .Dans cette union il n’y a pas de place pour un tiers.

La papesse l’empereur :
La papesse qui n’est pas matérialiste a besoin de l’aide matérielle de l’empereur pour la soutenir et la protéger pendant sa quête. Lui voit en elle sa plus haute réalisation, puisqu’elle réalise sa vocation enfouie.

L’empereur la papesse :
Ici la papesse fait don de son esprit à l’empereur, mais celui-ci est surtout soucieux d’établir son pouvoir sur le monde. Il peut utiliser la connaissance de cette femme, mais sa dimension spirituelle se perd, et la papesse pourra se sentir enfermée, car sa vocation ne se réalise pas.


La papesse le chariot :
Ici le prince du chariot a trouvé la femme supérieure devant laquelle il dépose son ardeur et ses désirs de conquête. Il devient chevalier et se met à son service. Il agira toujours en son nom à elle. Pour elle c’est une source d’énergie pour agir et disséminer sa connaissance.

Le chariot la papesse :
Ici le chariot risque d’utiliser la papesse comme une excuse politique ou religieuse pour ses conquêtes. Ce peut être également une femme de tête qui donne un rôle et des moyens à un homme pour qu’il agisse dans le monde.

La papesse l’hermite :
C’est un couple plus basé sur l’amitié profonde que sur l’amour passionné. La papesse sait que l’hermite est son avenir, mais pour elle le moment n’est pas encore venu de le suivre. Cette relation est un long adieu serein.

L’hermite la papesse :
Ici l’hermite chante comme un oiseau dans une cage dorée. Avec la présence constante de celui-ci, la papesse arrive à son niveau le plus élevé, ce qui lui permettra un jour de lui rendre sa liberté.

La papesse le soleil :

La papesse connaît ici l’amour inconditionnel, et ce couple peut être d’une grande utilité humanitaire pour les autres.

Le soleil la papesse :
Ici la papesse oublie le monde, car ainsi ses regards sont constamment tournés vers son objet d’adoration. Elle en demeure recluse, et pourrait en commettre des écrits.

_________________
"N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi"
Emile Cioran (1911-1995)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
léa Sandre
arcane de l'Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Sur une brique rose avec vue sur un arbre
Date d'inscription : 22/09/2004

MessageSujet: Re: les couples formés par les arcanes majeurs   Sam 11 Juin à 8:59

Le pape l’impératrice :
Dans ce couple le Pape voit par les yeux de l’impératrice, entièrement séduit par ses attraits. Elle va exiger qu’il la traite en égale. Cela risque de provoquer des conflits, étant donné leur différence d’expérience de la vie. Cependant, le pape peut profiter de cette expérience qui l’oblige à sortir de son rôle d’éternel enseignant qui ne connaît que des disciples moins développés que lui.

L’impératrice le pape :
L’impératrice est essentiellement une créatrice, quel que soit le plan (matériel, sexuel, intellectuel, émotionnel…).
Le pape a développé sa spiritualité et agit sur le plan temporel.
Ici l’impératrice établit une relation d’admiration fervente. Elle commence à voir le monde par les yeux du pape et devient son élève dans une attitude filiale.
Le pape accepte cette dévotion car l’enthousiasme adolescent de l’impératrice le régénère.

Le pape la justice :
Le pape ressent ici une profonde admiration face à la perfection féminine. Pour lui cette rencontre est immense. Malgré son expérience, le pape devient ici élève et serviteur. Il est prêt à la seconder en tout. C’est un respect profond doublé d’un amour qui révère.
Ce peut être également une entreprise qui trouve son chef idéal.

La justice le pape :
Le pape s’octroie ici le rôle principal et garde secrète, au second plan, la perfection de la femme qui l’épaule et lui donne son équilibre. Elle accepte la situation qu’elle tend à pondérer en acceptant que l’homme déploie son ego dans l’action sociale et s’octroyant le rôle de maîtresse du foyer. Elle se sait indispensable à l’action du pape.

_________________
"N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi"
Emile Cioran (1911-1995)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
léa Sandre
arcane de l'Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Sur une brique rose avec vue sur un arbre
Date d'inscription : 22/09/2004

MessageSujet: Re: les couples formés par les arcanes majeurs   Sam 11 Juin à 9:00

Le pape l’étoile :
Dans ce couple, le pape apporte son expérience et l’étoile sa jeunesse éternelle. Nous avons ici l’union du sacré et de la nature.

L’étoile le pape :
Bien qu’ils soient ensemble, ici l’étoile et le pape se tournent le dos. Chacun à sa place, elle agit dans la nature et lui dans le temple, en gardant leur relation secrète. Ils s’accompagnent mutuellement et le plaisir qu’ils en tirent est intense. Chacun conserve son activité propre et sa manière d’être. Leur relation sexuelle n’existe pas ou pas encore, et le pape peut entrer en conflit avec l’étoile s’il tente d’en faire son élève alors qu’elle affirme sa liberté.

Le pape la lune :
Le pape se retrouve devant une femme qui représente le visage féminin, la mère cosmique. Or il n’est lui qu’un représentant du père cosmique et va donc être le fidèle serviteur de la lune. Si la lune symbolise la folie, le pape pourrait devenir thérapeute et passer sa vie entière à s’occuper d’elle. Ce peut être également un professeur qui à défaut de créer à travers un art va transmettre la passion de cet art à des élèves.
La lune en rencontrant le pape arrive enfin à la paix, elle peut enfin être elle-même sans entraves.

La lune le pape :
Ici le pape servira la lune en rationalisant ses forces inconscientes. Par exemple si c’est une écrivaine il fera publier ses écrits. Si c’est une femme illuminée il transmettra ses enseignements sous la forme d’une religion organisée. Exemple fréquent dans l’éducation des enfants.


4- L’impératrice l’empereur :
Ici ils se regardent et se complètent.

L’empereur l’impératrice :
Ici ils se tournent le dos et l’empereur du coup perd tout idéal et devient un matérialiste pur, exerce le pouvoir sans but.
L’impératrice peut s’appuyer sur son dos mais elle n’est pas comprise. Elle devient amère et se méprise car il lui manque un regard amoureux.

L’impératrice le chariot :
C’est un couple très énergique, avec pas mal de possibilités d’actions et de création. Ils se comprennent presque en tout, à l’exception d’un point : l’impératrice agit à partir d’un point unique, d’un territoire où elle établit des règles et un mode de vie. Elle peut être très attachée à une maison ou une terre. Le prince du chariot lui est un nomade en déplacement permanent qui ne cesse de conquérir de nouvelles terres.
Pour obtenir l’impératrice il devra prendre racine, mais s’il ne peut conquérir d’autres territoires, il voudra se rendre maître de celui de sa compagne. Cela pourra engendrer soit un conflit permanent, soit une famille nombreuse.

Le chariot l’impératrice :
Ici chacun se réalise sans demander à l’autre de participer. Leur communication est spirituelle, intense, mais ils risquent de ne pas se voir souvent.

L’impératrice l’Hermite :
Dans ce couple, une grande différence d’âge ou d’expérience, voire de tempérament. Ils sont très unis et s’apprennent mutuellement ce que l’autre ignore ou ne ressentait pas encore. L’hermite est pour l’impératrice un excellent conseiller et sait se retirer pour la laisser agir.

_________________
"N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi"
Emile Cioran (1911-1995)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
léa Sandre
arcane de l'Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Sur une brique rose avec vue sur un arbre
Date d'inscription : 22/09/2004

MessageSujet: Re: les couples formés par les arcanes majeurs   Sam 11 Juin à 9:01

L’hermite l’impératrice :
Ils sont ensemble mais ne savent pas pourquoi, c’est leur différence qui les unit. Il se retire du monde, elle est en train d’y entrer. Elle ne sait pas où elle va, il sait d’où il vient. C’est un couple disparate, uni par l’alcool ou la drogue, ou par une douleur ou un manque. Elle peut-être perdu son père ou lui sa fille.
Chacun laisse l’autre tranquille et respecte son mystère. Ils ne savent pas où ils vont mais sont heureux de ce compagnonnage.

L’impératrice le soleil :
L’impératrice est devant l’image du père et doit laisser son passé derrière elle pour entamer une vie nouvelle. Le soleil déploie pour elle toute sa bienveillance.

Le soleil l’impératrice :
L’impératrice voudrait garder la force du soleil pour elle seule. Elle peut obtenir d’être la seule femme dans sa vie, mais sera toujours considérée comme la femme du maître, un personnage secondaire par l’entourage du soleil.
Il faudrait qu’elle créé son œuvre propre, stimulée par la chaleur de cette présence.

L’empereur la justice :
Ici, la perfection du carré terre (4) est suivi de la perfection du carré ciel (double 4)
Dans ce couple, la femme est plus développée que l’homme et devient une alliée de valeur. L’empereur accepte humblement la vision de la justice et l’applique à ses multiples actions. Il y a entre eux une entente parfaite et une capacité à surmonter les obstacles que le monde présente. Ce couple est plus uni par le pouvoir que par l’amour.

La justice l’empereur :
Ici, au lieu de chercher à dominer le monde, l’empereur cherche à dominer sa partenaire, sachant qu’elle lui est supérieure. Le couple peut entrer dans une crise qui débouche sur sa destruction ou un changement profond dans la nature de chacun des deux partenaires.

L’empereur l’étoile :
L’empereur canalise sagement l’immense activité de l’étoile. Il crée des emplois utiles de son énergie. L’étoile avec lui peut amplifier son action alors qu’elle agit habituellement dans un lieu et un seul. Ce couple est uni par l’amour de l’autre et le dévouement à l’œuvre.

L’étoile l’empereur :
Ici, l’empereur prétend diriger l’étoile. Il voudrait être la source et que toute l’énergie de l’étoile se tourne vers lui et non vers le monde. Dans le meilleur des cas il la protège et lui permet de continuer son action, mais dans le pire des cas il peut attendre qu’elle se sacrifie pour lui.

L’empereur la lune :
Ici il est soutenu par une femme qui représente l’image de la mère, et du coup vit un changement essentiel : son action devient intuitive et poétique, et son pouvoir peut virer au caprice. Dans le cas d’un artiste il créera son chef d’œuvre. La lune trouve en lui un foyer sûr qui lui permet d’exprimer tout ce qui en elle n’a pas de forme.

La lune l’empereur :
Ici le couple entre dans une sorte de folie. L’intuition règne. L’empereur perd la mesure du monde matériel et devient lunatique. Il est capable de faire quinze enfants à sa partenaire ou de se surendetter. La lune en fera un fils parmi la multitude de ses enfants. C’est elle qui règne sur le foyer et les membres de sa famille sont ses subordonnés. Si l’empereur arrive à s’imposer un peu, il pourra organiser la vie quotidienne et le culte de la mère.

_________________
"N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi"
Emile Cioran (1911-1995)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
léa Sandre
arcane de l'Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Sur une brique rose avec vue sur un arbre
Date d'inscription : 22/09/2004

MessageSujet: Re: les couples formés par les arcanes majeurs   Sam 11 Juin à 9:02

5- Le chariot l’étoile :
il peut emmener l’étoile dans ses aventures, et ils peuvent ensemble conquérir le monde. Avec son nomadisme, il la fait sortir de sa sédentarité.

L’étoile le chariot :
Ici, l’action commune se produira dans le territoire de l’étoile, où le chariot représentera un apport. Il n’y a plus de conquête, mais un immense don.

Le chariot la justice :
Ici il garde toutes ses qualités de conquérant, et il a trouvé une partenaire qui le justifie complètement. Que ses actions soient justes ou erronées, elles reçoivent l’aval inconditionnel de la justice. Fidèle, complice et maternelle, elle le soutient complètement et se sent vivre.

La justice le chariot :
Ici, toutes les actions du chariot sont jugées et équilibrées par la justice. Elle le soumet à son propre désir de perfection, le freine et ne peut accepter sa spontanéité. Elle passe son temps à peser le bien ou le mal, l’utilité de ses actions, freiner ses excès…Elle peut aussi l’utiliser pour imposer ses lois. Lui, admiratif comme devant une mère idéale s’en remet entièrement à elle. Il peut cependant éprouver une légitime frustration.

Le chariot la lune :
Le chariot (7) est le plus actif de sa série. La lune est la plus réceptive des majeurs. Avec elle, il reçoit pour son action d’autres objectifs que ceux de la conquête. L’intuition, l’humilité font désormais partie de son but. Au lieu d’être au service de lui-même il se met au service d’une bonne cause. Ses chevaux devenus chiens découvrent l’adoration. La lune grâce à lui peut sortir de son immobilité et entrer dans le monde.

La lune le chariot :
Ici le chariot perd son intérêt pour le monde et désire conquérir entièrement cette femme, archétype de l’image maternelle. Cela n’est pas sans danger pour lui, car elle est tellement mystérieuse, concentrée et réceptive qu’elle est infinie. Il pourrait en venir à nier son existence et se transformer en être méditatif. Poussée à l’excès, cette configuration pourrait le conduire à la folie, la drogue ou la sainteté. La lune ici a intérêt à se transformer en maître bien intentionné pour que la relation soit fructueuse.

L’étoile l’hermite :
L’hermite est ici source de l’action, du coup l’étoile est troublée par la ratiocination du sage, provoquant un doute dans l’utilité de son don.

L’hermite l’étoile :
Ici l’hermite ayant vécu toutes les expériences recule pour se réfugier dans la nature représentée par l’étoile. L’extrême générosité de l’étoile permet à l’hermite de donner cette connaissance accumulée et de la communiquer au monde. Lui ajoute à son action naturelle la pensée rationnelle.

_________________
"N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi"
Emile Cioran (1911-1995)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
léa Sandre
arcane de l'Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1563
Localisation : Sur une brique rose avec vue sur un arbre
Date d'inscription : 22/09/2004

MessageSujet: Re: les couples formés par les arcanes majeurs   Sam 11 Juin à 9:02

L’étoile le soleil :
Ici elle crée un couple avec un homme à son niveau, consacré à l’humanité.

Le soleil l’étoile :
Ici l’étoile au lieu d’offrir ses forces au monde adore le soleil avec une si grande énergie qu’elle risque de s’y perdre. Le voulant pour elle seule, elle le sépare du monde. Lui dans son rôle paternel se laisse emprisonner par cette fille incestuelle et ne luit que pour elle, privant les autres de sa chaleur et de sa lumière. Se couple doit apprendre à s’ouvrir au monde et faire place à l’Autre.

6- La justice l’hermite :
Ici l’hermite apporte à la justice un nouveau point de vue. A ses côtés elle devient plus humaine et cherche à comprendre plutôt qu’à châtier.

L’hermite la justice :
Ici il y a risque de conflit. La justice avec son épée coupe toute compassion, et empêche l’hermite de marcher à reculons, l’épée normative l’arrête en effet dans son mouvement de détachement. Perdant espoir dans l’avenir, il risque de se fixer dans la solitude et le passé, au risque d’adopter des comportements auto-destructeurs. Il faut que la justice abaisse son épée et son agression verbale.

La justice le soleil :
Lorsqu’elle rencontre le soleil, la justice reçoit la sécurité d’émettre des décrets justes. Mais dans ce couple le soleil à un niveau de conscience supérieur à celui de la justice, il deviendra donc son guide. Elle lui offrira tout ce dont elle est capable et grâce à elle il pourra effectuer de grands changements.

Le soleil la justice :
Ici le soleil relègue la justice au second plan. Il peut s’ensuivre un conflit où la justice peut risquer de diminuer et dévaloriser son action.
Le soleil voudra transformer la justice en lune, en femme qui lui corresponde, mais la justice se sentira dépossédée de sa réalité matérielle. Dans ce couple, aucun des deux n’accepte l’autre tel qu’il est : il voudrait qu’elle soit moins que ce qu’elle n’est, elle voudrait qu’il soit plus. Il faut qu’ils s’acceptent tels qu’ils sont et que cessent leurs exigences.

L’hermite la lune :
Ici, on pourrait penser à un thérapeute qui fait couple avec une patiente, ou un sage avec une star de l’astrologie, un philosophe avec une poétesse… les deux s’enrichissent dans la relation.

Ici la folie dépasse le thérapeute, la star transforme le sage en amant jaloux… bref, attention aux excès ! Seule solution, que l’hermite devienne le soleil et arrive au pouvoir total de l’amour.


7- la lune le soleil :
ici nous avons un père et une mère idéalisés, parce-qu’ils furent parfaits ou absents dans la vie du consultant. Le consultant cherchera une partenaire « qui cuisine aussi bien que maman, jamais fatiguée… », et la consultante cherchera un homme à la hauteur de ses rêves de petite fille.

Le soleil la lune :
Ici les valeurs de la réceptivité et de l’activité sont inversés. Ce peut être un couple avec un homme aux composantes féminines assumées et une femme dont les valeurs masculines sont bien affirmées.

_________________
"N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi"
Emile Cioran (1911-1995)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les couples formés par les arcanes majeurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
les couples formés par les arcanes majeurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Arcanes Majeurs du Tarot
» Arcanes majeurs et arcanes mineurs du Tarot d'Oswald Wirth
» Mots clés arcanes majeurs des Tarots inspirés du Rider-Waite
» tirage des arcanes majeurs et des mineurs
» Mon jeu est arrivé !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A la croisée des fils de soi :: LES TAROTS ET AUTRES SUPPORTS :: Signification des oracles et des tarots (autres que de Marseille)-
Sauter vers: